Avertir le modérateur

02/07/2009

cuers: sa mairie ses édiles, sa police municipale= comment se debarrasser de francoise fournier

Jamais le maltraitant reconnait  sa part de responsabilité.

















Regardez !


 


C’est ouvert de partout !



Puis la « fadade », elle se plaint que son véhicule avance et recul !!!!!



Pour eux : je fume la moquette !


Pour moi : je me stationne sans que mon véhicule m’empêche d’ouvrir ma porte. Plus tard, ma porte bute contre mon véhicule !!



Suite à une intimidation physique d’un voisin : du marin pompier de Marseille.  La gendarmerie se défila en me renvoyant la culpabilité.




 



Christine, une employée dont l’attitude était limite avec les pensionnaires, surtout avec F Fajardo. La mère d’un clerc d’huissier de l’étude Despinoy. ( Celui qui fait des erreurs matérielles à l’avantage d’un abuseur de confiance ! )



Informez la direction était vain.



Donc dangereux !


Tous les parents interdisent à leurs enfants d’y aller !




J’ai fermé ma porte et ma vie de citoyenne respectable.



C’était une attitude de repli de survie.


J’avais un enfant.



Il ne faisait pas de vague !!



Ce fut Micheline, une employée qui faisait les remplacements d’étés qui vida son sac en fin de son contrat.  



   L’indifférence est d’abord proximale.












Prenez les cousins  « Daumas », l’un et l’autre sont :



- au conseil municipale depuis plus de 20ans, alternativement dans la majorité ou dans l’opposition.



- leurs habitations respectives sont mitoyennes au jardin Suzanne Fournier ; 



-depuis toujours ils passent devant  tout les jours ou dedans, et, Sans Scrupule, le voit se décomposer un peu plus chaque jours.




-ceux qui garèrent leurs véhicules, même s’ils sont marins pompiers professionnels à Marseille.



- la police municipale à 40 pas de femme seule.



 -La grand-mère de cet enfant : la propriétaire de cette maison suite au décès de son mari.



Mon père a vécu en parallèle.



Il partait le matin


Il rentrait le soir : chez lui.



Il faisait sa cuisine.



Sans Scrupule, elle vit son petit-fils à la rue. Sa fille et son petit-fils ne pouvait entrer chez eux à cause ce  un stationnement incivique.



Le



 



Elle a vu, l’incident par lequel F Fajardo s’est retrouvé avec des bleus et des griffures. F me raconta la scène. J’en informai la secrétaire. Rien.



       ---------------------



Un infirmier Fred,


-étais-je la seule à voir son manque de délicatesse !



-à entendre Mme N E hurlait !


-à voir comment il  transportait  les pensionnaires invalides. Pris sous ses bras, talon au sol,  Mme L était trainée,  comme des sacs de farine de la salle à manger à sa  chambre



  



  L’indifférence est la même par ceux qui ont reçu le cadeau !.


















De ceux qui ont accepté ce cadeau.    La donation d’une vieille demoiselle qui avait une tumeur au cerveau.




Une lettre suite à une tentative de suicide datant de 1954 :



Motif : cheftaine !


Elle resurgit devant le notaire 30ans après.



Ugolin s’est approprié une jouissance.


 



Il resta peu,  et partit par convenance personnelle.




Je n’aurai jamais soulever cet « abus de faiblesse » envers cette personne âgée et malade si vous l’aviez respecté en  respectant  sa mémoire.




Pareille, jamais je n’aurai parlé de cette tentative de suicide de mon père et de cette lettre ressortie  chez le notaire 30ans après.



 



Etes vous envieux d’un Ugolin !



J’avais fait des photos des travaux. Et des résidents dans les travaux.



Le directeur l’a su, j’ai été virée.



 



Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu