Avertir le modérateur

02/07/2009

cuers: sa mairie, ses édiles, sa police municipale= comment se debarrasser de francoise fournier

    Ceux qui voit et se taisent, sont complices d’abus de faiblesse.



   De non-assistance. De non-dénonciation.











Les cuersois ont accepté ce glissement dans l’indécence avec beaucoup d’indifférence.



Peu réagisse. Beaucoup l’évite.


Là encore, la honte, la douleur de votre irrespect : c’est pour moi.



J’évite de passer devant.


 Lorsque je peux, je dis qu’elle n’est pas de ma famille pour mettre court à toutes conversations.




Tous les habitants de la rue de leurs fenêtres ont regardé une femme seule puis une mère et son enfant. 



Je faisais le spectacle. C’est l’enfant de la folle qui marchait dans la merde !



Beaucoup m’évite.


Cela ne me dérange pas, je n’aime pas m’exposer.



Les voisins ont la même attitude que les cousins Daumas . Ils nettoient devant leurs portes, même si à quelques mètres de là, ils y a des égouts qui s’écoulent, des voitures qui obstruent la rue !



L’indifférence ! L’abandon !  La non-dénonciation !



Depuis 1an, lettres avec AR, inscription, panneaux aux fenêtres, grève de la faim.



 



Tous raillèrent des difficultés d’un bossu !


Cela alimentait les conversations.



 L’infirmière référent, présidente de la FNI du Var, s’est tue.



A ce titre, elle  était dans des délégations inspectant les établissements de santé.



  



   Reconnaissance de la maltraitance. Celui qui parle est toujours seul contre tous.


















 Jardin Suzanne Fournier,



20 ans après ! Pensez vous qu’elle vous aurez fait ce don si elle avait su ce que vous en avait fait !




Quiconque qui vit dans la peur, l’insécurité, l’opprobre  ne peut se projeter dans l’avenir.



Il vit, seul, dans une sous vie car ceux dont le devoir ou la fonction sont de le protéger et de faire respecter la loi ont défailli.




Ce ne fut qu’après sa   mort, qu’il  eut  reconnaissance et qu’il devint : Jean de Florette.




J’ai défailli.




Rien dire :



- C’est cautionné votre absence de valeurs morales.



- C’est vous protéger.




Déménager :



 - Cela eut été protéger les violeurs de vie.



 - Une femme battue est maintenue au domicile.



Elle n’est pas coupable !



C’est celui qui bat qui déménage !




 



Virés, parce que j’avais pris des photos !



Les bons praticiens, ceux qui se sont tus, eux, sont restés.




Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu