Avertir le modérateur

01/07/2009

cuers:comment se debarrasser d'une cuersoise : le syndrôme d'aliénation familiale :

 
:Syndrome d’aliénation familiale.

 

atteindre un "membre de votre famille" qui vous dérange en le delaissant pour que ce soit tous sauf vous qui le diabolise!

 

ensuite , cette personne s'en prend à votre enfant.

 

 

1 - Problème de stationnement incivique :



une propriétaire défaillante à régler cette gêne


et cette certitude qu’elle se serait mise en 4 voire en 1000, si vous n’étiez pas sa fille !



Elle voyait me faire discréditer de tout le voisinage et laissa faire.


Soutenue par son aînée


puis la mairie, la police municipale, la gendarmerie: un stationnement interdit matérialisé par la municipalité et personne pour venir le faire respecter. Cette défaillance déchaîna des violences verbales, sur mon véhicule, puis sur moi-même.



Puis, l’intimidation d’un voisin, marin pompier à Marseille, ses 2 mains autour de mon cou !


La gendarmerie me récuse………


La phrase la plus entendue : « Je peux te faire ce que je veux, la police ne se dérangera pas pour toi ». Et de faite.



Jamais mon fils aurait du se retrouvé :




  • auprès d’un papa dans le coma



  • dans une MECS à Embrun



  • dans une famille d’accueil



  • expulser de son logement par sa grand-mère.





Ces 4 événements ont tous été instrumentalisé par une perverse narcissique ; « détruire » un enfant pour atteindre sa mère.





22 avril 2008 mise en hospitalisation d’office -----------------22 avril 2009 : S.D.F





Et toujours le déni de mon délaissement.



Var matin Mercredi 22avril 2009, page 15 : verbatim : le statut de la victime, « Avant, non seulement les victimes n’étaient pas considérées, mais elles gênaient….Et même, on pensait qu’elles étaient responsables de ce qui leur arrivait : un comble ! »





La famille Pérolini/Fournier m’a toujours vu me faire lapider, discréditer sans jamais broncher. C’est normal. 





C’est la même histoire que le « bossu » dans Manon des sources de Marcel Pagnol.





Pour eux, je suis le « bossu » ; il faut que tous me discréditent.



Tout comme il faut me vider de tout ce que je possède : ma dignité de citoyenne, mon fils, mon argent, mon logement.





Je dérange tellement que la gendarmerie et le parquet préfèrent encore se taire. Le W-E dernier, j’ai soustrait mon fils. Ils ont dit à mon fils que je ne risquais ni le retour en HO, ni la prison. Dans les 2 cas je serai en droit d’être assisté d’un avocat et ce n’est pas leur intérêt.



Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu